Droit du travail

optimisation fiscale arrêts appel versailles 2/2/2016, cass.soc.28/2/2018 n° 16.50.015

Le code du travail définit-il la réserve de participation aux résultats nets à effet différé?

oui L 3322-1, L3336-1

L’affaire W.K.France illustre-t-elle les fraudes possibles de l’employeur?

oui

- le montage “restructuration cosmos” permet des gains fiscaux, dividendes à la sté-mère néerlandaise 

- les salariés français privés de participation pendant 3 ans, le bénéfice 0 de la filiale française - sas devant certifier ses comptes par un commissaire aux comptes  

-la cour d‘appel donne raison aux syndicats: sciemment caché au C.E, oberrant la rentabilité de la société, “cosmos” est inopposable aux salariés dans ses effets sur la réserve de

participation durant 3 ans; la cour ordonne une expertise sur le montant de la réserve

- MAIS la cour de cassation casse, annule l’arrêt au motif que les syndicats n’ont pas discuté la sincérité de la certification du commissaire aux comptes: conséquence? pas d’expertise

Comment lutter contre la fraude “légale” des lois commerciales, fiscales?

- comment invalider la certification des comptes du commissaire aux comptes, engager sa responsabilité? voir  L 823-9 code de commerce, et la complexité du problème (prescription, étendue de la responsabilité du commissaire aux comptes)

- comment lutter contre l’optimisation fiscale qui annule l’intéressement, la participation des salariés?

- la loi PACTE est-elle un remède?

 

Consultez l’avocat spécialisé en droit du travail, il vous conseille, vous assiste

 

Christine Dubedout, avocat


Articles similaires

40 années d'expérience - Spécialisée en Droit du travail et de la famille depuis 1994.

Derniers articles

Catégories

Réalisation & référencement Créer un site internet d'avocat

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.