Maître Christine Dubedout
Avocat à Versailles

Droit de la famille

cass.civ 10/1/2018 16.20.416 concerne un partage successoral

Quelle est la décision rendue ?

En cours de procédure la demande d’exequatur peut être faite de manière incidente

*même si l’objet principal du procès en cours n’est pas ce jugement étranger

*même pour la 1ère fois en appel si le défendeur n’a pas été représenté en 1ère instance

Quel est l’avantage ?

Il est important: vous gagnez du temps, vous évitez un procès distinct en exequatur, vous ne paralysez pas le procès en cours (pas de demande de sursis à statuer, de report de clôture, de réouverture des débats)

Dorénavant l’exequatur afin de reconnaissance ou d’exécution d’un jugement étranger est demandée soit, à titre principal par assignation ou requête soit, à titre incident, dans une autre procès

3 bons conseils, vérifiez au préalable:

* les modalités de l’exequatur dans la « convention d’entraide judiciaire » entre la france et le pays étranger 

* la validité du jugement étranger qui doit être contradictoire, par un juge compétent (au regard du droit interne étranger), compatible à l’ordre public français,exécutoire, définitif, traduit, légalisé, sur légalisé

* la portée de ce jugement sur le procès en cours

 

Votre avocat vous conseille avant procès, en cours de procédure, analyse le jugement étranger, la convention d’entraide judiciaire entre la france et le pays étranger

 

Christine Dubedout


Articles similaires

Réalisation & référencement Créer un site internet d'avocat

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.